Chloé enfant plutôt docile

Part à l’heure pour l’école

 Et retrouve Paul en chemin

 Ils sont tous deux bons copains

  

Mais Paul est lent et étourdi

 Ça lui vaut quolibets et moqueries,

 Des autres élèves de sa classe

 Il serre les poings, souffre en silence

 

Chloé  ne trouve pas ça juste

 Son cœur devient si  triste

 Et quand Paul lui offre, un sourire

 Elle lit dans ses yeux, le désespoir

 

Elle essaie de garder la tête froide

 Mais sent monter en elle une rage

 En un instant son calme lui échappe

 Et d’un coup elle se lance et frappe,

 

Le plus vil et virulent des élèves

 Qui tombe mais de suite se relève

 Surpris, estourbi  il essaie de riposter

 Mais Paul et là et aide sa chère Chloé

 

Et là, un coup de sifflet retendit

  La récréation est enfin finie

 Chacun retourne dans sa classe

 Chloé n’est pas fière de cette expérience

 

Et arrive la dernière heure de cours

 Sans mot, pas besoin de discours

 Ils disparaissent tous deux tels des magiciens

 Et ils rentrent chez eux se tenant par la main

 

Paul lui dit qu’il n’est pas toujours facile

 De changer un troupeau d’imbéciles

 En personnes de bon sens et de droit

 Mais il faut essayer de garder son sang froid

 

Alors ne deviens pas comme eux

 La bagarre pour eux n’est qu’un jeu

 Je ne suis pour eux que le vilain petit canard

 Mais toi, Chloé, tu connais la fin cette histoire.