images

 

Il attend dans sa chambre
Que la tempête passe
Un bruit lourd se fait entendre
Et puis plus rien le calme après la casse

Il sort donc à pas de loup
Il regarde où est sa mère
Elle lui parait fragile son corps semble mou
Et elle est devenue austère

Elle avant si joyeuse
Du lever au coucher
Belle et heureuse
Elle a tant changé

Dés que ça ne va pas
Elle devient hystérique
Et c’est les cris le fracas
Et arrivent les polémiques

Des voisins entendent
Mais ne voient rien ne savent rien
Ils imaginent et ils la jugent
Alors qu’elle, appréhende les lendemains

Elle a peur que l’on lui enlève son fils
Peur de ne plus retrouver un emploi
Doucement elle glisse
Mais s’accroche aux branches de sa foi

Et quand parfois elle craque
Son petit bonhomme lui tend la main
Il croit et a confiance en sa mère
Et quand la crise est passée il lui fait un gros câlin

Un jour il le sait tout sera comme avant
Elle retrouvera le bonheur et fini l’hystérie
Même si ce n’est pas pour maintenant
Il l’aime quand même à la folie