couture

Un frottement d’étole
Un bruit sourd et léger
M’a fait de suite penser
À madame rafistole

Elle était surnommée ainsi
Car elle réparait ses vêtements
Avec fil et aiguille colle et rubans
Ses fripes recevaient de la fantaisie

Elle était originale et authentique
Aimait les fioritures les fanfreluches
Adorait travailler des heures sur des retouches
Pour certains c’était une femme excentrique

Qui confectionnait customisait ses habits
Et vite des fleurs ornaient ses chapeaux
Des bouts de soies de satins sur sa peau
Sa présence était comme une douce  poésie

Ce frottement d’étole
Ce bruit sourd et léger
M’a fait tout de suite penser
À cette madame rafistole